LE TIMBRE DU COIN – Comité de soutien Vincenzo Vecchi – Interview du 05 Novembre 2020

Interview/Invité.e : Marie-Anne, Membre du Comité de soutien à Vincenzo Vecchi

Nous avons reçu (par téléphone), au micro de Timbre FM le jeudi 05 Novembre 2020, Marie-Anne, membre du Comité de soutien à Vincenzo Vecchi (le lendemain du rendu par la Cour d’appel d’Angers, nuancé et globalement favorable à Vincenzo) : la parole au comité de soutien de ce militant altermondialiste, poursuivi par la justice italienne depuis plusieurs années…

ATTENTION, DEPUIS CETTE INTERVIEW UN NOUVEAU REBONDISSEMENT DANS L’AFFAIRE – Message du Comité :

=> Alors que nous nous félicitions du verdict, nuancé et globalement favorable, rendu le 4 novembre par la Cour d’appel d’Angers, 

=> alors que le lendemain, à travers une tribune dans « Le Monde », 92 personnalités, dont Christiane Taubira, Marylise Lebranchu et Eva Joly, soulignaient que « l’honneur de la justice française serait de savoir en rester là« , 

=> alors que notre ami Vincenzo pouvait enfin entrevoir le bout du tunnel… 

nous apprenons que le procureur d’Angers se pourvoit en cassation.

Nous sommes atterrés, consternés, révoltés, par cet incompréhensible et délirant acharnement judiciaire qui nous semble relever plus de choix politiques que de cohérence juridique. 

Nous ne connaissons pas encore les motifs invoqués pour cette demande de cassation qui conteste par deux fois les décisions successives des Cours d’appel de Rennes et d’Angers et qui à nouveau fait encourir à Vincenzo la peine initiale de 12 ans de prison en Italie

Parallèlement, on ne peut que s’étonner de la concomitance de ce pourvoi avec le fait que le ministre de l’intérieur italien vient de promouvoir deux policiers condamnés pour falsification de preuves, ce qui a déclenché la sauvage répression de 2001 lors du sommet de Gênes (cf. article de La Repubblica).

Nous voici donc repartis pour un énième épisode de cet éreintant et grotesque feuilleton judiciaire dont l’issue ne sera sans doute pas connue avant plusieurs mois…

Plus que jamais, tous réunis autour de Vincenzo Vecchi,
nous allons continuer le combat !« 

POUR RAPPEL : Vincenzo Vecchi a participé au contre-sommet du G8 à Gênes connu pour l’extrême violence de la repression policière de ces jours de juillet 2001. Il a également manifesté lors d’un rassemblement antifasciste à Milan en 2006. Pour sa seule participation au contre-sommet de Gênes 2001, Il a été condamné à 12 ans et 6 mois de prison, sous le chef d’inculpation de «Dévastation et pillage » – délit issu du « code Rocco » promulgué par le régime fasciste en 1926 – et sur la notion de « concours moral » selon laquelle la seule présence à une manifestation permet sans autre preuve matérielle d’être condamné. Autrement dit, Vincenzo a été condamné uniquement pour avoir manifesté et exprimé ses idées. La justice Italienne a émis à son encontre 2 Mandats d’Arrêts Européens.  

Le Jeudi 8 août 2019, nous apprenions que notre ami, collègue, voisin Vincenzo Vecchi a été brusquement arrêté à Rochefort-en-Terre dans le Morbihan où il vit et travaille depuis plus de 8 ans… Passée la stupéfaction générale, nous nous sommes très vite organisés. Sans cette vigilance et cette solidarité rapide, il est clair qu’il aurait été renvoyé en Italie, sans ménagement et sans possibilité de défendre ses droits. L’engagement du comité de soutien de Vincenzo Vecchi va aujourd’hui bien au-delà du cercle des proches comme le montre la tribune signée par plus de 175 personnalités, ainsi que la pétition toujours en ligne et les nombreuses actions qui ont été organisées via des comités de soutien délocalisés en France, en Belgique et bien entendu en Italie…


Bonne (ré)-écoute !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.